le doudou en crèche

L’importance du doudou comme objet transitionnel


Pourquoi l’enfant a-t-il besoin d’un doudou ?

Entre 0 et 8 mois, l’enfant prend conscience qu’il est un être à part entière, indépendant de ses parents. Il se rend donc compte de leur absence et vit ses premiers moments de solitude comme une véritable séparation.  
Il peut éprouver une grande détresse s’il pense que ses parents ne reviendront pas. C’est à ce moment précis de sa vie que l’enfant va choisir un doudou afin de pallier ce manque.
Le doudou, dit « objet transitionnel », permet à l’enfant de passer du monde qu’il connait (ses parents, sa maison, son lit, etc.) au monde extérieur qu’il va découvrir : la crèche, la nounou, l’école maternelle, etc. Cet objet va lui permettre de canaliser l’anxiété créée par ces étapes inévitables.
Peluche, linge, chiffon ou même tétine, quelle que soit sa forme, son but est de transporter une odeur connue et familière afin de rassurer. Cet objet symbolique représente à lui seul la figure paternelle et maternelle en leur absence. Ce n’est qu’une fois que l’enfant a intériorisé une image stable et réconfortante de ce jouet, qu’il est en mesure de supporter la séparation avec ses parents.

Un objet à respecter

Le doudou n’est pas un simple objet, l’enfant trouve en lui un véritable partenaire qui l’aide à calmer ses peurs, ses colères et ses tristesses. C’est pourquoi il ne doit pas être lavé trop souvent, même si l’on souhaite le garder propre. En le lavant il perd les odeurs qu’il doit véhiculer (celle des parents, de la maison, de l’environnement proche, etc.).
Jouet intime et personnel le doudou ne se prête pas et ne doit pas être objet de punition. Il ne faut par exemple pas le contraindre à s’en séparer, l’enfant y mettant une part de lui.

La place du doudou en crèche

Amener le doudou à la crèche est primordial car c’est dans ce type de situation qu’il va jouer son rôle le plus important. L’entrée à la crèche représente pour l’enfant la première grande séparation avec ses parents, pour que cette étape se passe le mieux possible il est important que le doudou accompagne l’enfant au quotidien.
Par ailleurs, les parents doivent communiquer avec les équipes des crèches pour faire part de leurs règles par rapport au doudou. Par exemple, si à la maison il est réservé aux moments de repos, certains parents souhaiteront qu’il en soit de même à la crèche, pour ne pas faire naître chez l’enfant de mauvaises habitudes.
Au sein des crèches du Groupe La Part de Rêve, les équipes mettent tout en œuvre pour s’adapter aux habitudes de chaque famille. La crèche étant un lieu de vie commune, il peut cependant parfois s’avérer difficile de respecter chaque règle.
Différentes méthodes pour aider l’enfant à faire la différence entre sa maison et la crèche sont alors mises en place, pour se séparer plus facilement de leur doudou :
  • Avoir 2 doudous distincts : un pour la maison et un pour la crèche. Cette technique permet de fixer des règles différentes, adaptées à chaque lieu, tout en ne brouillant pas l’esprit de l’enfant. Cela permet également de laisser un doudou à la crèche et de ne pas risquer de l’oublier. 
  • Avoir un casier ou une « caisse à doudou » : lors de ses journées à la crèche, l’enfant pourra poser son doudou pendant les activités, tout en sachant qu’il peut le récupérer à tout instant. Avec le temps, il aura plus de facilité à le mettre de côté.

Un doudou jusqu’à quel âge ?

Il n’y a pas d’âge fixe pour se séparer du doudou, dans la majorité des cas l’enfant s’en détache tout seul, souhaitant prouver à ses parents qu’il est devenu grand.
Si ce n’est pas le cas il n’est pas pour autant nécessaire de s’inquiéter, le doudou est là pour rassurer l’enfant, qui doit le laisser quand il n’en ressent plus le besoin. Le sevrage doit se faire de manière progressive et non autoritaire.
Après 8 ans, si l’enfant ne s’est toujours pas séparé de son doudou, les parents peuvent commencer à chercher une raison à ce comportement, qui reflète peut-être un mal-être ou une inquiétude dans la vie de l’enfant (naissance d’un autre enfant, pression trop forte sur les résultats scolaires, problèmes familiaux).

Témoignage de Karine Mandon, EJE au sein de la crèche Les Farfadets à Roquevaire (13) :

« La place du doudou est très importante en crèche, notamment au moment de l’endormissement, qui peut être délicat : peur de se séparer du monde extérieur, sentiment de solitude, crainte de s’abandonner dans un lieu non familier, etc. L’enfant a besoin de repères pour se situer, se structurer, se rassurer et anticiper ce qui va se passer.
C’est pourquoi nous avons réfléchi à mettre en place un repère spatial et individuel pour chaque enfant, pour ce moment parfois difficile du coucher. Nous avons ainsi créé des « affiches doudou », positionnées dans le dortoir. Les équipes de la crèche ont photographié chaque enfant avec ce dont il a besoin pour dormir (doudou et/ou sucette). Aujourd’hui chacun a sa propre affiche au dessus de son lit, ce qui leur a clairement permis de gagner en autonomie lors du coucher.
Ces affiches ont également donné l’opportunité d’entamer des discussions avec les enfants sur le doudou, le moment de la sieste, etc. Ce projet est une vraie réussite, pour les enfants comme pour les équipes !"  

 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).