Voir toutes les actualitésS'abonner au flux RSS

Les Portraits Picasso ou la difficulté du schéma corporel.

le 31 mars 2015 - Crèche Melba

Les Portraits Picasso ou la difficulté du schéma corporel.Le corps est le premier objet perçu par l’enfant. C’est avec lui que l’enfant entre en relation avec le monde qui l’entoure. Un corps qui bouge, respire, sent, touche et agit. L’enfant expérimente, jour après jour, la connaissance qu’il a de lui-même. En langage de spécialiste, on dit qu’il met en place son ‘’schéma corporel’’. Pour les enfants, le visage est souvent le point central de leur corps. Il est vrai que le visage contient un concentré de récepteurs sensoriels : organes de la vue, de l’ouie, de l’odorat et du goût. Concernant le sens du toucher, le visage est aussi intimement lié car riche sur le plan affectif (câlins en se frottant joue contre joue, bisous esquimaux que l’on fait du bout du nez, bisous tout court que l’on fait avec amour….). L’acquisition du schéma corporel, par laquelle l’enfant établit les limites de son corps et prend conscience de sa singularité et de son unicité, comme toute acquisition, se fait à des vitesses différentes, selon les enfants. A la crèche, nous possédons un petit jeu de portrait que l’enfant peut manipuler, en atelier. Chaque enfant a à disposition, des chevelures, des yeux, des bouches, des nez, des oreilles différentes…..L’objectif est de crée un visage sur un tableau, façon autoportrait, comme les grands artistes peintres. Ce jeu donne lieu à de drôle de représentations. L’esprit Picasso n’est pas loin…. Cela donne lieu à de nombreux échanges entre adulte et enfants. Il est bon de noter que les enfants sont toujours satisfaits  et sont certains de n’avoir rien rajouter de superflu. Les yeux (élément le plus mobile, le plus brillant , celui qui attire le plus l’attention et donne à voir) , le nez, la bouche :  tout est là et tout semble utile. Ah, tiens, il manque souvent les oreilles ! Serait ce qu’écouter est un peu compliqué ?????……………….. Plus l’enfant est petit, plus il rempli le visage. Tout est en double, en triple, en quadruple… Le résultat nous transporte sur une planète peuplée de créatures extraordinaires. C’est difficile encore de prendre conscience de ce que l’on est. Plus on grandit, plus cette perception s’affine et le visage se précise. Les éléments prennent place et s’équilibrent. Pour pimenter le tableau, on y ajoute quand même, parfois, une petite touche personnelle. Doit-on y voir un message caché ? Ne ferais-je pas un peu preuve de gourmandises en mettant 3 bouches à mon bonhomme ? Peut-être….Car 3 bouches, cela fait tout de même 3 fois plus de bonbons et 3 fois plus de bisous… Autres activités pour aider à l’acquisition du schéma corporel en crèche :  les ateliers d’expression corporelle, les comptines et jeux de doigts où l’on énumère en chansons et en musique les diverses parties du visages et du corps, en les montrant, en les touchant, ou en les bougeant ( ex :’’ je fais le tour de ma maison’’, ‘’c’est un petit bonhomme’’, ‘’j’ai 2 yeux’’, ‘’savez-vous planter les choux’’, ‘’ma main’’,’’mains en l’air’’, ‘’tête, épaules…’’, ‘’j’ai un petit ventre rond’’…..).
 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).