Le référent en crèche


La place de référent auprès de l’enfant en crèche

Au sein des crèches du réseau La Part de Rêve, un système dit de "figure de référence" est mis en place, dans le but d’accompagner au mieux l’enfant au quotidien.

 
Ce terme de « référent » définit la personne qui accompagne l’enfant dans sa vie à la crèche (soins, repas, changes, sommeil, etc.), qui est identifié comme rassurant à ses yeux et qui lui permet de poursuivre son développement dans un cadre de confort.
Le référent instaure une relation de confiance, il est l’interlocuteur privilégié de l’enfant et de la famille, ainsi que de l’équipe à leur sujet.

L’attachement

La question de la « figure de référence » renvoie directement à la notion globale « d’attachement ».
Les émotions négatives (la peur, la colère et la tristesse, etc.) en sont de puissants activateurs. Elles placent l’enfant dans un état émotionnel qu’il ne peut réguler tout seul. C’est à ce moment là qu’entre en jeu la figure d’attachement.
Le besoin de proximité, ou d’attachement, varie en fonction de l’âge, du développement des capacités cognitives de l’enfant et des réponses qu’il obtient lorsqu’il tente d’obtenir du réconfort.
A la naissance, toute situation d’alarme ou de détresse à laquelle l’enfant est confronté déclenche le système dit d’attachement. Puis, dès la deuxième année, l’enfant va se contenter de savoir sa figure d’attachement disponible en cas de besoin, sans avoir besoin forcément de sa proximité. Aux environs de trois ou quatre ans, il se satisfera de son accessibilité.
Les besoins d’attachement peuvent également varier en fonction de l’état de l’enfant et des conditions environnementales dans lesquelles il évolue. Par exemple, s’il est malade, fatigué ou dans un environnement totalement inconnu, il aura davantage besoin de la proximité physique de sa figure d’attachement, que lorsqu’il est chez lui.

Référent principal

Les crèches La Part de Rêve fonctionnent avec un système de référent principal, qui a pour rôle de suivre l’enfant de son arrivée à la crèche jusqu’à son départ pour l’école, de la section des petits à celle des grands.
Chaque référent travaille avec un ou plusieurs suppléants, pouvant prendre le relai en cas d’absence. Les enfants passent en effet bien souvent plus de temps au sein de la crèche que leur référent, qui est limité à 35h par semaine. 

Le choix du référent

Dans la plupart des situations les équipes des crèches s’organisent pour mettre en place la meilleure organisation possible pour les enfants et leur attribue à chacun un référent.
Il arrive cependant qu’un enfant change de référent en se tournant tout seul vers une nouvelle personne, par des affinités plus fortes.
Les parents ont également un rôle important à jouer, car ce référent est en charge de faire le lien entre les familles et l’enfant. Il est donc primordial que cette relation se déroule dans de bonnes conditions.

Témoignage de Nicole Caldonazzo, Directrice de la crèche Les Petits Marins à Thiais (94)

« Au sein de la crèche Les Petits Marins nous avons décidé, en accord avec toute l’équipe, de fonctionner avec un système de référent principal.
Afin que tout se passe pour le mieux il est cependant important que nous ne soyons pas trop rigides dans la mise en place de ce système. Chaque enfant a donc un référent principal, soutenu de co-référents, prêts à faire le relai en cas d’absence. Il est primordial d’apporter un cadre rassurant aux enfants, ils ressentent très vite les changements, il faut donc les habituer dès le début à plusieurs personnes. »

Témoignage d’Elsa Schmitt, Directrice de la crèche Etincelle à Toulouse (31)

« La notion de référent est primordiale pour permettre à l’enfant d’avoir un repère au quotidien. Au sein de la crèche Etincelle nous sommes une petite équipe de 4 professionnels, nous avons donc un fonctionnement très souple.
Pour les plus jeunes j’ai fait le choix de travailler avec un système de référent principal, secondé par une personne de l’équipe. Les plus petits ont davantage besoin d’une figure unique, mais avec le temps ils apprennent à connaître tout le monde.
Le choix de ce référent se fait très simplement, lorsque débute l’adaptation. Ils sont guidés par l’un des membres de l’équipe présent ce jour-là, qui devient leur référent pour la suite.
Parfois l’enfant se dirige naturellement vers une personne, nous nous adaptons toujours à ce type de rebondissements ! »


Témoignage de Perrine Renaud, Directrice de la crèche Les Petits Zavirons à Bayonne (64)

« Au sein de la crèche Les Petits Zavirons nous avons la spécificité d’être principalement rattachés au Centre Hospitalier et Cliniques de Bayonne. La majeure partie des parents travaille donc en milieu hospitalier et a des horaires très larges. Nous sommes ainsi ouverts de 6h30 à 22h.
De ce fait, nous fonctionnons par petit groupe de 15 enfants, accompagnés par 4 professionnels. Ainsi nous pouvons pallier à cette large amplitude horaire qui ne nous permet pas d’avoir un référent unique. Grâce à ce fonctionnement, les enfants ont toujours une figure connue à leurs côtés.
Aujourd’hui nous remettons cependant en question le fonctionnement que nous avons autour de la période d’adaptation. Jusqu’ici l’enfant était suivi par un seul professionnel durant sa période d’adaptation, qui dure entre 10 et 15 jours. Mais il est ensuite parfois désemparé lorsqu’il se retrouve ensuite avec une autre personne de l’équipe, en charge de son groupe. Nous allons donc trouver une façon d’améliorer ce système.
La crèche a ouvert ses portes en septembre, nous mettons tout en œuvre pour penser au bien-être de l’enfant avant tout! »

 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).