La sensibilisation aux langues

La sensibilisation aux langues


Il est aujourd’hui prouvé et acquis, grâce aux travaux des neurosciences, que l’éveil et la sensibilisation aux langues étrangères dès le plus jeune âge favorise les capacités d’apprentissage et d’ouverture aux autres cultures. 

A la crèche ContéContine l’équipe a fait le choix de faire cohabiter différentes langues dans une démarche bienveillante. Située à Bidart au cœur du pays basque, où le français, l’espagnol et le basque cohabitent en harmonie, cette initiative trouve tout son sens.  

La langue comme support affectif

Anne Noel, Auxiliaire de Puériculture dans le groupe de vie des bébés est bilingue Français - Espagnol. C’est tout naturellement qu’elle propose aux familles d’origines espagnoles qui intègrent la crèche, au moment des périodes d’adaptation, de parler à leur enfant dans leur langue maternelle à des moments privilégiés de la journée, notamment dans toutes les situations de tête à tête. 
Une démarche spontanée qui aide à rassurer l’enfant en cas de moment difficile, encourage et félicite dans un moment de joie ou encore accompagne et apaise lors des soins. 
L’idée est d’assurer ainsi une continuité entre la vie familiale et la vie à la crèche mais surtout, de soutenir la langue maternelle. Anne s’exprime en espagnol avec les enfants issus de familles bilingues de façon continue et naturelle. Entendre des sonorités familières est alors une vraie source de réconfort, de connivence et proximité avec la famille et donc le support d’un lien privilégié qui se tisse autour et dans l’intérêt de l’enfant que l’on accueille.

La langue comme outil de communication

En complément de cette ouverture sur les langues étrangères, l’équipe a reçu en décembre 2015 une formation visant à apprendre les principes de la « Communication Gestuelle associée à la parole ». 
« L’objectif est d’aider les enfants n’ayant pas encore la parole à exprimer un besoin ou une émotion grâce à un geste qu’ils vont faire et que la professionnelle va repérer. Ce moyen de communiquer par les gestes est inspiré de la langue des signes pour les sourds et muets mais les signes ont étés simplifiés pour les enfants. Cet outil de communication facilite les échanges que nous avons avec les jeunes enfants. Il permet de tisser un lien avec l’enfant encore plus attentif et attentionné à ce qu’il exprime. », explique Karine Tarraud, Directrice de la crèche ContéContine.
Au-delà d’une approche pédagogique, c’est avant tout un facilitateur d’échanges et de communication bienveillante entre les enfants et l’équipe.
Concrètement cela se traduit généralement par l’association d’un signe à une idée ou un besoin, par exemple un index courbé signifie « je veux de l’eau ». 
Il existe des gestes pour de nombreux besoins : dormir, manger, jouer, changer la couche... mais ceux qui reviennent le plus souvent selon les professionnelles : « encore » et « gâteaux » ! 

Au travers de ces différentes initiatives, les enfants accueillis à la crèche ContéContine évoluent dans un environnement plurilinguistique et expérimentent différentes manière de communiquer ensemble pour bien se connaitre et se comprendre. 

Témoignage de M. Duse-Anthony, papa d’Elsa, 3 ans, accueilli à la crèche l’Etincelle à Toulouse (31)

« Issu d’une famille anglophone, j’ai fait le choix de parler à mes enfants, et notamment à ma petite fille Elsa, en anglais uniquement. Ils apprennent le français avec leur mère ainsi qu’au travers de leur environnement de tous les jours. En dehors de quelques amis également anglophones, je suis le seul à échanger avec eux en anglais au quotidien.
C’est une vraie démarche familiale, car je veux faire en sorte que mes enfants puissent comprendre et échanger avec toute une partie de ma famille qui n’habite pas en France.
Pour cela, il est primordial de démarrer l’apprentissage et la sensibilisation à une autre langue dès le plus jeune âge. Aujourd’hui ma fille Elsa a 3 ans et elle comprend tout ce que je lui dis, écoute des chansons en anglais, regarde des dessins animés et des livres en anglais. Pour l’instant elle me répond en français, hormis si je lui demande explicitement de formuler ses réponses en anglais. Parfois je fais semblant de ne pas la comprendre pour stimuler son langage ! Mais il est toujours plus difficile de parler que de comprendre, je sais que ce cap sera plus dur à franchir, c’est pour cela que je continue à échanger avec elle de cette manière. » 




 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).