Les enjeux du secteur et le contexte socio-professionnel


Faire garder un enfant est un casse-tête pour de nombreux parents. La France est en Europe, un des pays dont la démographie est la plus forte. Et la crise n’a pas inversé la tendance démographique, avec selon l’INSEE, 827 000 naissances en 2011.


2,4 millions d’enfants de moins de 3 ans en France pour 300 à 500 000 places en crèche seulement. A peine un enfant sur deux, âgés de moins de 3 ans, bénéficie d’un mode d’accueil collectif ou individuel : 350 000 places en collectif (crèche et halte-garderie) et de 614 000 places en individuel (assistante maternelle) disponibles.

Selon les sources, il manque 300 000 à 500 000 places en crèche.


L’exigence d’accueil de qualité est une des conditions de l’entrée et du maintien dans le monde du travail. Faciliter l'articulation entre vie familiale et vie professionnelle pour les parents tout en accueillant leurs enfants en crèche, demeure un enjeu majeur pour les familles et les entreprises.

Il est souvent difficile pour les femmes de concilier vie familiale et vie professionnelle.


Dans la plupart des cas, la garde de l'enfant est devenue un problème de société, car plus d'une femme sur deux exerce une activité professionnelle.
Les statistiques sont éclairantes : on dénombre actuellement plus de 2 400 000 enfants de moins de trois ans et autant de trois à cinq ans. Ceci explique qu'il soit si difficile de trouver de la place dans les crèches.

Les équipements pourtant se multiplient. Concentrés, il y a encore dix ans, dans les grandes agglomérations, ils se développent aujourd'hui dans les villes moyennes et même dans les communes rurales.

Comparée à nos voisins européens, la France se distingue par une grande variété de formules offertes aux parents : crèche collective, crèche familiale, crèche parentale, assistante maternelle ou garde au domicile familial.

Les différentes structures constituant l’offre d’accueil


Les crèches inter-entreprises s’intègre au dispositif historique des crèches municipales et sont soutenues par les pouvoirs publics. Parmi les types d’établissements dédiés à l’accueil de la Petite Enfance, on distingue par exemple :
  • Les assistantes maternelles (en crèche familiale ou en libéral)
  • Les Crèches parentales
  • Les Crèches collectives
  • Les gardes d’enfants à domicile
  • Les jardins d’enfants
  • Les Haltes-Garderies
  • Les micros crèches
… Et les crèches inter-entreprises

Le développement de la garde collective


Un dispositif rénové, doté de moyens importants, est mis en place pour soutenir la création et le fonctionnement des structures d'accueil de la petite enfance et pour mieux les adapter aux besoins des parents :

L’état a favorisé la création d'un fonds d'investissement de 230 millions d’€ pour développer les lieux d'accueil de la petite enfance. Ce fonds exceptionnel finance des projets de création ou d'aménagement des structures accueillant les enfants de moins de six ans, pour encourager leur développement.

Le dispositif est fortement incitatif, puisque la création ou l'aménagement de place est éligible sous conditions à des subventions. Il permet aussi d'encourager l'innovation puisque les subventions majorées iront aux structures multi-accueils ou qui répondent à des objectifs prioritaires. L'objectif était de doubler l'aide publique à l'investissement pour parvenir, au terme de l’année 2012 à accueillir 30 à 40.000 enfants supplémentaires.

Un nouveau plan est en cours qui s’achèvera en 2016.
 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).